Les 12 principes d’une alimentation santé

par | 23 Sep,2021 | naturopathie | 0 commentaires

 

Comme nous le savons pour la plupart, notre santé dépend en grande partie de notre alimentation.

Que ton aliment soit ta première médecine » disait Hippocrate il y a 2500 ans déjà,
ce premier médecin et premier naturopathe avait compris toute l’importance que l’alimentation a sur la santé.

Le corps se renouvelle tous les quinze ans, en dehors des cellules du muscle cardiaque et des zones du cerveau,
les cellules du foie se renouvellent plus régulièrement, elles ont une durée de vie allant de 1 an à cinq cent jours, ainsi une personne de 50 ans à déjà refait son foie une cinquantaine de fois.
Le pancréas, et les intestins se renouvellent encore plus rapidement.
Ce sont 20 milliards de cellules qui meurent et sont remplacées chaque jour.
Mais pour ce processus, il faut des matériaux de construction, et bien ce sont les aliments que nous ingérons, donc on peut vraiment dire que nous sommes ce que nous mangeons.

La Dre Kouzmine , à étudiée l’influence de l’alimentation sur l’organisme ,

il en ressort que notre foie à une participation majeur dans la gestion des toxines , l’étanchéité des membranes cellulaires , notamment intestinales est altérée par une carence en acide gras essentiel,
les toxines et les agents infectieux passent donc dans le sang puis arrivent au foie par la veine porte , le foie en faisant son travail correctement élimine ces toxines via la bile dans les intestins .
Cependant si une partie est expulsé via les selles , une autres est réabsorbée surtout du à une altération de la paroi intestinale «  porosité intestinales »  , on nomme cela «  le cycle entèro-hépatique »,
le foie sature progressivement alors apparaissent diverses pathologies .

Alors qu’elle est cette alimentation qui va éviter à mon corps d’avoir trop de toxines à stocker ?

  • Privilégier la consommation d’aliments complets et biologiques, crus et sous forme naturelle (primaire), de saison, local. Eviter les aliments en converses ou surgelés, les aliments industriels, traités chimiquement, remplis de conservateurs, de colorants et d’additifs, revenir au fait maison au maximum.

A la fin du XXe siècle , des chercheurs découvrirent qu’à la suite d’un repas classique ( cuit ) il y a une augmentation des globules blanc ( leucocytes ) dans le sang , l’urine et la lymphe , ce processus se nomme « leucocytose digestive » ,
les globules blancs sont des cellules du système immunitaire ,
et leur rôle est de défendre l’organisme des agressions extérieur ,
le médecin Paul Kouchakof conclut que le corps humain considère les aliments cuits comme des envahisseurs nocifs et cherchent donc à se défendre .
Il observe également que lors d’un repas cru ce phénomène de leucocytose n’a pas lieu , il note que lorsqu’un individu commence son repas par des aliments crus avant le cuit , ce phénomène est atténué .

Privilégier les aliments porteurs de vie comme les fruits (consommés entre les repas) et les légumes que l’on consommera le plus possible crus et en graines germées. En ayant une alimentation riche en fruits et légumes,
on diminue de 30% le risque de souffrir d’une attaque cardiaque, cette alimentation vivante joue un rôle dans la prévention des cancers.

Respecter l’équilibre alimentaire dans son assiette, l’apport en nutriments se fait sur une semaine et non sur la journée, il est important d’avoir des légumes crus et cuits, des céréales complètes et oléagineux ou légumineuses.

Veiller à l’apport de protéines (œufs bio, les légumineuses, la levure de bière) et limiter la viande rouge pas plus d’une fois par semaine, privilégiez une viande de qualité, blanche de préférence (volaille) 2 à 3 fois par semaine, rajouter les poissons gras comme le maquereau, la sardine riche en oméga 3.

Il y a quarante ans Kousmine écrivait « le besoin irréductible de protéines n’est que de 14g par jour, 100g seraient ainsi largement une ration de luxe ».

 Choisir des céréales complètes, en les variant.

De plus en plus de personnes sont intolérantes au gluten, il est peu digeste, et lors de la cuisson, cet ensemble de protéines donne une consistance collante et élastique à la farine des céréales qui en contiennent : le seigle,
l’avoine, le blé et l’orge (SABO), donc il est recommandé de limiter les pizzas, les biscuits, les pâtes, les viennoiseries, et les pains contenant des céréales.

La cuisson est très importante, donc il faut être vigilant de ne pas trop cuire les aliments pour garder les vitamines, c’est-à-dire en dessous de 100 °C.

Au-delà d’une certaine température certains éléments nutritifs notamment les vitamines, les minéraux et les oligo-éléments sont détruits.

40 à 50 °C : destruction de certaines enzymes qui deviennent inactives

60 à 75 °C : disparition de la vitamine C

90 à 95 °C : disparition des vitamines A et B

100°C : des sels minéraux et des oligo-éléments qui deviennent non assimilables par l’organisme

110 °C : destruction des vitamines liposolubles (A, E, D et K)

120 °C : destruction des dernières vitamines, les graisses se décomposent en glycérine ainsi qu’en molécules qui n’existent pas à l’état naturel, les acides gras mutent en goudron cancérigène. Lorsque la viande est grillée,

le pain coloré, les produits torréfiés, les pommes de terre frites, il se produit ce que l’on appelle « la réaction de Maillard » une réaction chimique qui va créer des substances qui favorisent inflammation, vieillissements cellulaires.

Donc on évitera les cuissons style friture, barbecue, micro-onde.

Privilégier les bonnes graisses, notre état de santé dépend de la bonne santé de notre muqueuse intestinale, composé d’une seule couche de cellules qui se renouvellent tous les deux jours,
ces cellules sont jointes les unes aux autres et un défaut à ce niveau entraine le syndrome d’hyperméablité intestinale avec passage de germes ou de grosses molécules dans le sang,
source de troubles immunitaires et d’inflammations chroniques.

La qualité des membranes cellulaires de nos intestins faites d’une double couche de phospholipides, dépends de la qualité des acides gras essentiels qui la composent et en assurent la souplesse.

Un manque d’acide gras essentiels entraine la formation de membranes cellulaires rigides, fait perdre l’étanchéité de la muqueuse intestinale.
Il est donc important de veiller à un apport quotidien d’huiles végétales riches en acides gras polyinsaturés de première pression à froid, biologiques et consommes crues (huile de colza, de lin, etc.)

Essayer la crème Budwig qui allie fruits, jus de citron, huile de lin ou autre, graines de courge, oléagineux, céréales fraichement moulues, kéfir ou yaourt de brebis ou de soja.

Veiller à un bon apport hydrique, on conseille de boire un grand verre d’eau toutes les heures, le matin au réveil boire un grand verre d’eau chaude ou tiède, est bénéfique pour le système digestif,

  • cela permet de nettoyer les toxines de la nuit.

On préfèrera le miel au sucre blanc, le sucre blanc est déminéralisant car fortement acidifiant, grand consommateur de vitamine B et il entraine l’hyperinsulinisme. On limitera l’apport de laitage, préférant le calcium végétal,
si on consomme du calcium animal, on optera pour des produits laitiers bio, issus de petits animaux comme la chèvre ou la brebis.

 Il est également très important de veiller à l’était d’esprit que l’on adopte lors de la préparation de repas et lorsque l’on mange.

Manger en conscience, sans distraction (télévision) sans émotion négative, avant 20h et en machant bien (à peu près 20 fois entre chaque bouchée), manger lentement permet de ressentir la satiété (20mn après le début du repas).

En cas de repas trop chargé, on peut compenser le lendemain avec une monodiète de fruits par exemple (on mangera uniquement ce fruit lors des repas de la journée (monodiète de pomme : on pourra varier avec de la compote, des pommes crues, ou cuites)

 

Pour des conseils plus approfondis et personnalisé, je vous invite à prendre rendez-vous, pour que nous puissions ensemble autour d’un dialogue et d’un questionnaire établir votre bilan de vitalité et choisir ensemble les habitudes alimentaires que vous pourriez rectifier.

(Possibilités de consultation par Skype)  https://murielreflexologieplantaire.fr/consultation-naturopathique-en-visio/

Ces conseils ne se substituent pas au traitement médical donné le cas échéant par votre médecin. Les produits éventuellement conseillés ne sont pas des médicaments mais des compléments alimentaires naturels, Ils ne peuvent en aucun cas remplacer les médicaments prescrits par votre médecin.

 

Contactez-moi pour une consultation.
Muriel Archilla Ribiere
Naturopathe/ Réflexothérapeute

Je vous reçois à mon cabinet 20 place Henri Barbusse , Alès./ 377 Avenue du Général de Gaulle 30380 St Christol les Alès

vous pouvez prendre rendez-vous en ligne  
Tel :06 11 20 52 38.
Mail : muriel.reflexologie@gmail.com

Prenez bien soin de vous.

5 1 vote
Évalué l'article

Rejoins-moi

Suivez-nous sur Facebook

Facebook Pagelike Widget
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
carte cadeau réflexologie futur maman

La Réflexologie plantaire un outil douceur pendant la grossesse

Attendre un enfant est un moment majeur dans l'existence d'une ...
Lire La Suite…
zoom sur la glutamine

Zoom sur la Glutamine

Pourquoi se supplémenter en Glutamine ? La L-glutamine ou glutamine est ...
Lire La Suite…
printemps et reflexo

Le printemps et la réflexologie plantaire

Le printemps arrive à grand pas. Chaque changement de saison ...
Lire La Suite…
chakra pied

Saviez-vous que sous vos pieds se trouvent des chakras !

D’abord qu’est-ce que les chakras ? Les chakras sont des centres ...
Lire La Suite…
muriel reflexologie

La réflexologie : un art ancestral .

Le premier document traitant de massage réflexe date de 2700 ...
Lire La Suite…

Une surprise t'est réservée pour te souhaiter la bienvenue🎁

Je t’accueille avec bienveillance. Je t’invite à t’inscrire à ma Newsletter.

C’est un bon moyen pour restés inspirés, et grandir dans ton cheminement.

Tu t'es abonné avec succès!